Le paradis existe au Maroc. Il est beau et mystérieux. Il est sauvage mais fragile. Il est curieusement vide. On s’y amuse beaucoup. Il est loin mais reste accessible. Ce paradis s’appelle Dakhla.  

Découvrir Dakhla en 10 photos top chrono

Entre désert et mer, la presqu’île de Dakhla, à l’extrême sud du Maroc, est un lieu unique au monde.  Les dunes de sable et la lagune de Dakhla rappellent étrangement les magnifiques paysages du parc national Lençois Maranhenses au Brésil. L’île du dragon entourée d’un camaïeu de bleu nous transporte dans un décor de Caraïbes (moins les palmiers). Les curiosités géologiques autour de la dune blanche évoquent quand à eux les paysages lunaires de l’altiplano en Amérique du sud. Finalement, les plages sauvages sur la côte Atlantique peuplées de colonies d’oiseaux et de mammifères marins ont des airs des îles Galapagos. Dakhla est le petit joyau naturel du Maroc, un secret jalousement gardé, mais plus pour bien longtemps…

1. Dakhla vue du ciel

Un territoire sauvage et exubérant de beauté s’étend de la région de Laayoune à Dakhla au sud du Maroc. Un territoire de dunes de sables et de déserts de pierres, de lagunes multicolores, d’oasis et d’oueds, de falaises vertigineuses qui se jettent dans l’océan, de petits villages de pêcheurs et de campements nomades… En vidéo, ça donne ça!

2. La lagune de Dakhla

Les kite surfeurs s’y bousculent, les vacanciers s’y prélassent au soleil, les flamands rose et autres oiseaux migrateurs s’y retrouvent, la lagune de Dakhla est magnétique. À marée basse, il est possible de traverser à pied vers l’île du dragon au loin. À marée haute, la lagune se transforme en piscine naturelle peu profonde que le soleil réchauffe toute l’année.

3. L’île du dragon

C’est l’emblème de la région. Une île sauvage sous forme de dragon mythologique endormi en plein milieu de la baie de Dakhla. On s’y prélasse au soleil sur les bancs de sable, on se baigne dans ses eaux tièdes, on fait une chasse aux coquillages, un bain d’argile, ou on explore ses hauteurs à pied. Le panorama du haut de l’île du dragon ressemble à une peinture à l’huile dans plusieurs dégradés de bleu. Un joyau du Maroc. 

4. La dune blanche

Une expédition en 4x4 nous emmène sur des pistes caillouteuses au milieu d’un paysage lunaire désertique. La dune blanche, une curiosité géologique surprenante de la région de Dakhla, se dresse seule face à l’océan Atlantique. À marée haute, la dune blanche semble flotter dans la baie. À Marée basse, des millions de crabes violonistes s’amoncellent sur les rives de la piscine naturelle qui se forme à l’intérieur. La dune blanche de Dakhla est incontournable!

5. La rencontre du désert et de l’océan

La rencontre du désert du Sahara avec l’océan Atlantique dans la région de Dakhla donne lieu à des paysages hors du commun, et à un écosystème riche mais fragile. Une excursion au large de la baie de Dakhla en catamaran permet d’observer la faune et la flore particulière : Plusieurs familles de dauphins, des espèces d’oiseaux migrateurs, d’autres endémiques. Encore plus loin à 400 kilomètres au sud de Dakhla, on peut rencontrer des colonies de phoques moines. Sur la baie ou dans l’océan, les amateurs de pêche ne sont pas en manque. Les eaux de Dakhla sont parmi les plus poissonneuses au monde. Mère nature s’en est donné à coeur joie à Dakhla!

6. Les plages sauvages Portorico et Puertito

Des kilomètres et des kilomètres de plages sauvages entourent la baie de Dakhla. Des plages où l’on se sent réellement seuls au monde. Les plages de Portorico et Puertito au sable blanc et aux eaux cristallines sont idéales pour bronzer, se baigner et observer les oiseaux migrateurs. Il y a aussi la possibilité d’y passer la nuit en tente ou en bivouac pour les plus téméraires des voyageuses. Les plus belles plages sauvages du Maroc se retrouvent dans cette région.

7. Pédicure naturelle à Imlili

Imlili, une zone humide au beau milieu du désert est une autres curiosité géologique de la région de Dakhla. Des oasis vertes et des bassins naturels d’eau douce apparaissent tel un mirage à travers une zone d’apparence aride du désert du Sahara. Curieuse surprise : Ces piscines naturelles sont peuplées de poissons dit « pédicure » qui chatouillent les pieds en se nourrissant des peaux mortes. Une pédicure thaïlandaises dans le désert marocain, ça vous dit?

8. Source d’eau chaude Asmaa

Après la séance de kitesurf sur la baie de Dakhla, le masque de beauté à l’argile blanche sur l’île du dragon, et la séance de pédicure naturelle à Imlili, il ne reste plus qu’à s’offrir une séance « spa » naturel à la source d’eau chaude Asmaa pour finir la journée en beauté. Les eaux saturées en souffre de cette source thermale naturelle sont réputées pour leurs bienfaits pour la peau, les troubles respiratoires et la santé des os et sont très populaires auprès de la population locale.

9. Excursions dans le désert

Un voyage à Dakhla serait incomplet sans une excursion pour explorer le désert du Maroc. Les expéditions en 4x4 d’une journée ou de plusieurs jours permettent non seulement de découvrir la beauté naturelle du désert, mais surtout de s’immerger dans la culture des sahraouis, ce peuple marocain nomade profondément enraciné dans cette terre, connu pour leur amabilité et leur joie de vivre légendaires.

10. Les campements écologiques de Dakhla

Le meilleur moyen de profiter d’un séjour à Dakhla dans le respect de l’environnement est de loger dans un des campements ou ecolodges placés idéalement sur les rives de la lagune. Vous pouvez opter un séjour « Glamping » (camping glamour) dans des ecolodges avec un confort optimal, ou pour les plus aventurière, opter pour l’option camping dans des tentes ou des bivouacs pour une expérience d’autant plus authentiques. Les écolodges et campements responsables à Dakhla incluent des adresses comme : Heliophora, Dakhla Attitude, West Point Dakhla, Ocean Vagabond.

D’autres destinations insolites au Maroc

12 destinations hors normes

Tu recherches un peu de romantisme au Maroc?

Voici toutes nos bonnes adresses

Tu aimes cet article?

Épingle-le sur Pinterest !